REMORQUAGE PORTUAIRE

Abeilles et Coccinelles face à la construction Européenne.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parmi les sujets les plus lus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin


Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Parmi les sujets les plus lus   Ven 11 Sep - 5:39

Six, Cinq, Quatre, Trois, Deux, Un………………… !!!


Le
compte à rebours a commencé pour les salariés de BOLUDA Le Havre, le
jour où 1, puis 2, puis 3 et aujourd’hui 6 remorqueurs rouges sont
arrivés dans le Port. La mèche allumée par des partisans farouche de la
concurrence et de la mondialisation dérégulée à savoir les Armateurs,
est entretenue par le mutisme de l’état. Les fonctionnaires attendent
impassibles, les salariés attendent inquiets, tous sont comme paralysés.

Cette
entrée sauvage de la concurrence dans le monde portuaire, n’avait
pourtant aucun support juridique et ne l’a d’ailleurs toujours pas. La
Grèce qui a été confrontée à ce problème dans les années 2002 n’a pas
hésitée à effectuer un recours devant la Cour de Justice Européenne et
a obtenu gain de cause. (Grèce….le pays des Armateurs). La Grèce, comme
d’ailleurs la France, n’accorde des licences de remorquage qu’à des
navires battant son pavillon. Qu’à ne cela tienne les rouges battent le
pavillon Français et devraient dans ce cas appliquer la législation du
travail qui se résume dans les accords 35 heures. Entre parenthèse ces
accords font référence aux 35 heures que dans la mesure où les
partenaires sociaux ont décidé d’y déroger en ne s’opposant pas à ce
que 24 heures de présence à bord soit comptabilisé forfaitairement
comme constituant 16 heures de travail effectif. Sans rentrer dans le
détail de ces textes intéressons nous à ce qui risque de se passer
demain.


Diminution des effectifs et du nombre de coques chez BOLUDA Le HAVRE :

C’est malheureusement inexorable. Avant la concurrence les « Abeilles »
réalisés 23 millions de Chiffre d’Affaire avec 10 coques et prés de 140
salariés.
Aujourd’hui la SNRH possède 38% des parts de marché, réalise 7,800
millions Euros de CA avec 70 salariés environ alors que BOLUDA en
réalise exactement le complément à 23 millions soit 15 millions environ
mais toujours avec 140 salariés environ.

Passage à trois qui sera initié par la SNRH :

La
SNRH ne s’en est jamais cachée et a même entériné ce passage à trois
dans un accord d’entreprise signé par un syndicat de boîte qui n’avait
aucune prérogative pour le faire car n’ayant jamais fourni la preuve de
sa représentativité. De plus certaines fiches d’effectif de BOLUDA
prévoiraient la possibilité d’armer un remorqueur à 3. Dés lors un juge
de tribunal Administratif aura vite fait de débouter une administration
qui serait
un peu timide pour l’accorder à la SNRH.

Mutualisation des moyens :

A
la demande de BOLUDA, qui se sera appauvri plus que la SNRH dans ce
combat, mais aussi comme le prévoit l’Arrêté Préfectoral, les
opérateurs mutualiseront leurs moyens. De fait ils seront tenter de
remonter leurs tarifs pour se renflouer et remercier leurs actionnaires
de leurs confiances par des dividendes conséquents. C’est normal ils on
joué, risqué gros et les gains seront en conséquence.


Les
seuls perdant (sans parler des salariés) seront les armateurs qui
paieront plus. Mais au fait croyez vous qu’un Armateur choisi son port
en fonction des coûts du remorquage. ?? Pour ma part je ne crois pas,
mais un armateur est certainement plus intéressé par la stabilité
sociale d’un port …..tout cela ne serait il pas mis en place afin
d’éviter des grèves ou pour s’assurer un service minimum. Deux
opérateurs qui font grève ensemble ….c’est plus tôt rare. !!! Et dans
ce cas on comprend mieux les intérêts des uns et des autres. Adieu la
justice (toujours en faveur de l’entrepreneur), adieu le droit de grève
….la porte est ouverte à tous les abus. Bon
courage aux
salariés de BOLUDA qui seront mis demain sur le carreau parcequ’une
société concurrente bafoue en toute impunité la législation sur la
durée du travail avec la complicité de l’administration.Bon courage à
ceux qui resteront ....leur salut pourra peut être se trouver dans la
constitution d'un syndicat unique Européen à l'image des lamaneurs et
des pilotes.

(Octobre 2008)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lescoccinelles.topic-debate.com
 
Parmi les sujets les plus lus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle catégorie de sujets : La TCC
» Sujets de Thèse pour l''année 2010
» Nombre de sujets nécessaires
» Saint Nestor de Pamphylie et commentaire du jour "Quel père, parmi vous, donnerait une..."
» sujets de brevet??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REMORQUAGE PORTUAIRE :: Discussion générale :: Les News-
Sauter vers: